7 juillet 2007 6 07 /07 /juillet /2007 21:22


 
Avant-propos
 
Aléas des années chats...

Durant les 30 premières années de ma vie, j'ai cotoyer des centaines de chats.
J'ai vécu avec certains, j'en ai vu de toute les sortes, de tous les caractères, de toute les races, bref un panaché multicolors.
Depuis tout petit, dans ma famille p + m, j'étais au contact avec les cat's (même ô berçeau) et j'ai eu tout loisir, avec le temps, d'apprécier leur compagnie,leur personnalité, leur facétie et leur nature, en différentes situations, contextes et aléas de la vie.

J'apprécie l'univers du chat, le monde des félins ma plaîs bien.
J'm les observer, les regarder aussi, j'apprécie leur compagnie et adore jouer avec eux.
La présence du chat est reposante, captivante, agréable, amusante...

Un chat qui est bien dans sa peau, c'est un chat qui est libre !
Libre ?.....
Et bien pour la petite et grande histoire, en l'occurence avec un animal l'homme doit se comporter avec respect de son intégrité, toujours, et si l'animal est dépendant de l'humain, ce dernier doit tacitement veiller à son bon soin.

Donc le concept de la liberté pour le chat domestique réside surtout dans le fait que l'animal puisse avoir un accès vers l'extérieur, le dehors, la nature..
Alors, dilemme ; les cats en ville > les laisser sortir avec tout les risques de la route..., ou alors les enfermer dans la maison ou l'appartement ?
Enfermé totalement sans jamais aller dehors une bête s'ennuie, perd ses repaires, ses instincts, il s'engraisse et n'est plus au contact de ses congénères.

Le tout étant de concillier le fait de vouloir un chat avec soi, qui partage le foyer mais sans que celui-ci soit pris pour ne chose ou qu'il soit manifestement privé de ses libertés.

Ci-dessous, j'ai eu envie de retracer le fil ô chat.
 
> Les années chats  (puce le chat)
> Période 70-80
 
Quelques jours après ma naissance, de retour à la maison,  j'étais déjà au contact (mes parents veillait..) avec les chats.
À cette époque, il y en avait 3 ou 4 dans la maison, je crois..
Dès que j'ai eu l'audace de me lâcher sur mes deux pattes, je m'aventurai dans le grand couloir de l'entrée (je ne m'en souviens pas réellement, ce sont mes parents et surtout ma grand-mère mat. qui me l'a raconté..).

Et très vite j'ai pigé le truc de "courrir" derrière les minous et puis aussi je pouvais les toucher plus que les caresser, car comme tous les baby, il m'arrivait de confondre caresse et tirage de queue ou de poils..
Ce qui est amusant lorsque l'on est tout petit, c'est que l'on est à la hauteur du chat en fait et parfois j'avais droit à une léchouille ou deux sur l'oeil, le front, le nez..
 
Les chats aiment à nous montrer leur affection, leur présence, c'est une manière de dire bonjour en nous le montrant façon chat..
Surtout chez les félins, le léchage est là pour nous dire : on vous aime bien et on prend soin de nous nettoyer et aussi d'échanger nos ôdeurs..

Mes parents & gd-parents mat. étaient profs dans un collège aricole et c'est là ou j'ai passé les cinq premières années de ma vie, entouré de toute sorte d'animaux et surtout d'un manège ou il y avait quelques chevaux, dont deux purs-sang.
Ainsi, très jeune j'étais au contact avec les chevaux, pas de trop près, bigre, ma mère y veillait, mais elle osait également.., elle n'a pas hésitée à me faire grimper sur un dada (un gentil) dès l'âge de 4 ans, et ce qui devait arriver arriva, je me suis pris ma 1ère gamelle !
Fort heureusement ma mère m'a fait remonter de suite sur le cheval (enfin.., quelques instant après..).

Et je ne sais pas si c'est le fait d'avoir vaincu la "peur innée" que l'on a de façon naturelle envers les grandes bêtes, lorsque l'on est enfant, mais jamais je n'ai eu une quelconque apréhention ou hésitation (mes gd-parents m'ont enseign qu'il était bon d'être observateur envers les bêtes, et pour sûr de ne pas faire confiance directement, mais d'être réceptif et attentionné envers l'animal) en grandissant, envers les chevaux et idem pour les autres grosses bêtes..
 
Ma mère était prof. d'équitation au manège, dans les premières années de sa jeunesse d'adulte et parfois j'allais avec elle voir les répétitions.
Et je dois dire que j'adorais ça, et une fois que j'eu gagné en expérience et donc en âge, j'appréciai énormément d'aller voir les chevaux ; purs-sangs avec des robes écarlates, gris-bay, grisées, fauves.
Il y avait aussi des chevaux de trait ainsi qu'un apalousa.

Autour du collège agricoles, il y avait à perte de vue des prés et des arbres fruitiers et que trouve t-on des les prés ou il y a des pommiers, des poirriers..., des meuhhhh !
Je me souviens d'une vache en particulier, ou plutôt de son nom "Thérèse", une goulue, je ne vous dis pas + !

 
L'île Belle
 
Mes gd-pap's pat. eux habitaient sur l'île-belle (réellement, une terre émergée entre deux rives de la seine, et sur cette presque-îles il y avait des dizaines de chats + ou - sauvages et ma gd-mère les nourissait deux à trois fois par semaines.

Autour de la maison à gd-mère il y avait d'autres chats, ceux du coins, les chats se retrouvaient, jouaient et se reposaient, ils savaient qu'ici ils étaient en sécurité, et cela était relativement possible du fait de la non proximité immédiate de voisins dont ceux-ci, par ailleurs, aimaient les bêtes, tant mieux comme ça pas de conflits..

Et heureusement ma gd-mère avait les pieds sur terre, elle n'était pas obnubilée par cette passion vouée aux chats.
Pour elle ce n'était ni une corvée ni une obligation, simplement normal d'aider..
Certe cela lui demandait du temps et un peu d'argent, et elle pû réellement être plus à son affaire en étant à la retraite anticipée à partir de 60ans.


Elle s'occupait aussi à essayer de trouver des solutions pour faire stériliser les femelles (il faut être réaliste, cela est indispensable si non il y trop de chats errants et très vite ça peut devenir ingérable..), elle prenait contact avec d'autres personnes, qui comme elle aimaient les chats et se préoccupaient de leurs avenir.
Ainsi avec du temps et des moyens récoltés, gd-mère et qq autres personnes ont fondé une antenne pour l'association locale de "l'école du chat".


À l'intérieur de la maison de l'île il y avait cinq à six chats, les attitrés, certains depuis tout petit et d'autre arrivés à 1 ou 2 ans.
 
Notre rencontre avec Puce
 
Un jour mon gd-père, qui faisait les marchés, était en train de remballer sa marchandise dans sa voiture qu'il avait parqué près des étales, en laissant une porte ouverte.
Alors un chat, passant par là.., se glissa vite fait bien fait, derrière le siège avant, entre deux cartons et s'y est loga.
Mon gd-père ayant finit de charger la marchandise dans la voiture, et n'ayant rien remarqué de la présence du chat, monta dans l'audi et il pris la route du retour.

Arrivé à la maison, il commença à décharger la marchandise et ne tarda pas à se rendre compte de la présence d'une boule de poil toute serrée contre les balots..


Gd-père appela gd-mère et lui dis ;
- regarde.. nous avons un invité et dire que je ne l'ai pas vu monté, sûrement au marché pensa t-il..
On ne sais pas pourquoi le chat a choisi cette voiture plus qu'une autre, mais quoi qu'il en soit le chat avait tout l'air du chat perdu..


Le chat avait l'air asser jeune, encore effrayé et sûrement.. affamé, et il ne savait pas du tout où il était (il venait de parcourir plus de 90km).

Mes gd-parents laissèrent donc le chat tranquille.
La voiture était dans le garage au sol-sol de la maison, les portes étaient ouvertes et gd-mère avait placée une écuelle de bon miam-miam accompagnée d'une tasse de lait, juste à côté.
Le soir venu, vers les 22-23 heures, une fois que le minou n'entendit plus de bruits, il se décida enfin à sortir de la voiture, il découvrait les nouvelles odeurs, et il ne tardit pas à renifler l'ôdeur de la nourriture, la suite on la devine..

Ce qui est sûr c'est que vu son appétit, cette po'v bête n'avait sûrement pas dû manger à sa faim depuis plusieurs jours..

Le chat resta ainsi toute la nuit dans le garage.
Le lendemain matin, gd-mère laissa ouvert la porte qui menait au réz depuis le garage.
Et au bout d'un moment qui ne pointa pas le bout de sa truffe.. c'était puce !
Oui.., gd-père avait trouvé ce nom amusant à la vue de son comportement, qui, nous le vîmes plus tard, ce revela fort drôle ; en effet c'était ce genre de chat qui parfois, lorsque qu'il joue, fait des bonds comme si il était monté sur ressort !

Le chat commença à explorer la maison, à pas feutré, pour y découvrir, entre autre, le coin cuisine ou se trouvaient les gamelles des autres chats, qui eux, avaient été mis à l'écard de puce, l'espace d'une nuit.

Ce qui se revela, par la suite formidable avec ce chat, c'était son"écoute", sa présence envers nous, la façon qu'il avait de comprendre une situation, une attitude, il était très inteligent, pas l'intlligence humaine mais celle qui est propre au règne animal et qui est + ou - développée selon les espèces,
et chez les chats elle est relativement présente au point que l'on puisse communiquer avec lui, et d'interagir.
L'on dit parfois ; à qui sait comprendre, peu de mots suffisent, et bien cette maxime s'appliquait tout à fait à cet étonnant chat.

En outre, Puce s'est très vite adapté aux autres chats, qui à leurs tours l'ont accepté, pas de suite de suite.., mais au bout de 2,3 mois la complicité était totale.
 
Le grand déménagement vers la campagne avec tous les chats
 
Mes gd-parents ont eu la chance de trouver une ancienne ferme toute en pierre qui avait été rénovée.
Jouxant la ferme il y avait une grange ou logeait, entre autre outils de jardin et ferailleries diverses, des occupants.. tels des familles de souris, de chauve-souris (des roussettes*) et d'hirondelles.

Ce qui était asser original avec cette nouvelle maison, c'est quelle était située sur une petite butte où tout autour il n'y avait que des champs verdoyants rempli de pommiers et de poirriers et aussi de quelques vaches..
Des vaches de race normande (les tachetée noire-blanc-beige) qui étaient super sympa (j'ai d'ailleurs sympathisé avec quelques unes..) mais surtout, des meuhhhh goulues au possible !
Elles avait une longue langue râpeuse rose-gris, presque interminable...

Dans ce nouvel endroit, le plus proche voisin était à 2-3 km à vol doiseau et à 1,5 km il y avait la forêt qui était habitée par les habitués des bois et dont les plus représentatifs et surtout ceux que l'on pouvait apercevoir étaient ; les cerfs, les biches, les sangliers, les renards..

Autour des prés il y avait les fameuses haies, qui sont un véritable repaire pour toute sorte d'animaux des prés ainsi que pour de nombreux insectes.

Dans les prés il y avait des mini biotopes, des endroits restés encore un peu sauvages avec quelques marres où groullait la vie sous diverses formes.
Dans les champs, les grenouilles, selon les périodes et les années, se retrouvaient par dizaines, des petites, des grosses..
Même que de temps en temps, surtout à la saison des amours, il se passe :
- le soir venu on entendait parfois cogner à la porte ou contre les portes-fenêtres.., au début on ne savait pas ce que c'était..
Et vu de plus près... c'était de gros crapauds qui venaient s'émplafer sur la porte en sautant..
Il s'égaraient devant la maison, grisé par leurs sérénades amoureuse ou je ne sais quoi au juste.

Ce qui était très chouette là-bas, c'était ce contact direct avec la nature.
Selon les saisons, la nature change et je pouvais y passer des heures à observer tout ce petit monde qui vit dans les prés et dans le bois.
La nature est belle, oui, mais plus encore elle nous apporte tant en son savoir quelle nous prodigue gratuitement et à volonté !

De pouvoir apprécier l'effervescence d'une nature encore non polluée (je n'ai point repéré de mutant avec trois yeux ou bien 7  pattes) est une chose qui se fait de plus en plsu rare...

Tôt le matin j'adorais aller observé les hérons, les grues et de t-en-t des cigognes qui faisait une halte..
Mais... pour aller observer les hérons à 5,6 h du matin, il me fallait parfois une grande dose de "vas-y tu verra ce sera super.." mais cela ne suffisait pas toujours et bien des fois je suis resté dans les bras de morphée.

En compagnie de mon gd-père, j'avais souvent droit à ses bonnes paroles, celles qui de disent :
- tu vois cet arbuste là à droite du petit arbre aux baies violettes, et bien c'est un futur bouleau, tu le reconnais graçe à la forme de son squelette (tronc), de ses feuilles, de sa couleur, de sa grosseur..., bref j'ai appris que de reconnaître les choses de la nature était une merveilleuse sensation ainsi qu'un bienfait quant aux acquis reçus.

Gd-père expliquait simplement les choses de la nature et je buvais littérallement ses paroles, j'étais suspendu au moindre de ses mots, il me transmettait ce qu'il savait au moment ou on le voyait, de sorte à ce que je pouvais profiter pleinement de l'instant présent, sachant pour quelle raison tel ou tel oiseau était là, à telle époque..
 
Les saisons modifient le rythme etles couleurs de la nature et ceci se décline en une multitude de nuances.

 
Pour en revenir à Puce
 
Puce était un chat qui aimait le contact avec l'humain.
Pour communiquer il utilisait différents miaou, mais le plus souvent c'était un bref miaou d'approbation ou bien au contraire de désaprobation.
Souvent le soir venu, lorsque l'on se retrouvais près de l'âtre, il aimait à rester près de nous, dans son pt'i carton bananas qu'il affectionnait beaucoup.

En revanche ce chat était d'une nature relativement indépendante et il n'appréciais guère de se voir triturer ou dicter ce qu'il devait faire.
Ayant petit à petit compris son caractère nous le laissions tranquille, sans trop aller lui faire des calins ou autres marques d'affection, lui même venait à nous lorsqu'il en avait envie et comme tous les minous il était très calin, pas très très, mais il aimait bien se poser sur nois genoux ou bien sur la table à côté de nous.
Ce chat aimait être en contact avec l'humain sans en être contraint, et dans notre famille il était trankil no problemo car nous étions tous de grands amoureux de la nature.

Je me souviens d'une annecdote fort amusante avec ce chat :
- comme il affectionnait les cartons (pas n'importe lesquels, ceux avec un rebord pas trop haut et asser rigide) un jour Puce était avec nous à la cuisine (nous revenions des commis et ben sûr il était aux aguêts..) et il alla se poser dans un des cartons des commissions dont nous venions de débarasser son contenu et le hic c'est que j'avais besoin du carton..
Je décida de bouger le chat doucement, mais rien à faire il voulait pas sortir de ce carton non de bleu..
Je bougea alors le carton en le glissant sur le sol et le chat avait l'air d'aimer le truc !

Alors comme j'avais observé la scène, et que je loupais jamais une occasion de jouer avec les chats, j'eu l'idée d'attacher un morceau de ficelle au bout du carton pour ainsi faire une sorte de brouette-luge pour le chat dedans.., et je me mis à faire glisser le carton sur le sol (carrelé) avec Puce dedans.. et il avait réellement l'air de trouver ça très chouette !

Les autres chats ne tardèrent pas à montrer un vif intérêt pour la chose et de s'y essayer à leur tour.
Parfois même alors que j'en baladais un, paf un autre sautait dans la locomotive en marche !

Même que dès fois les chats aimait bien se mettre tout soudain à gratter le fond du carton pendant le tour de glisse..

Puce était aussi un chasseur aguerri et je ne compte plus les fois ou moi ou bien ma gd-mère lui avons retiré de la gueule une petite roussette ou un piaf !
Ce qui était bien avec ce chat c'est qu'il ne les tuait pas, il était tout fier d'avoir attrapé un truc et ainsi de nous le montrer, dumoins si on le voyais à temps...

Tous les chats étaient en totale liberté (au début) et il allaient et venaient à leurs grés entre la maison, la grange (ou les chauves-souris, souris et hirondelles avait élus domiciles) et le dehors.

Par la suite gd-mère pris la décision de construire un enclos autour d'un énorme chêne pour y mettre les chats la journée et la nuit ils ne sortaient plus..
Car à cause des chasseurs qui étaient parfois présents dans le bois, pendant la période ouverte, elle était en soucis de savoir les chats à l'extérieur à courrir et tout... sachant que ces foldingos parfois tireent sur tout ce qui bouge !

Gd-mère préfèrais donc les laisser à l'intérieur de la maison, qui était bien asser grande, avec les étages, la grange et le cellier + le garage, les chats avaient de la place et tout pleins de recoins où ils aiment à se loger.
Dans le jardin, l'enclos que gd-père avait construit était  suffisement grand pour accueillir 5 à 6 chats avec asser de la place pour courrir,  jouer et grimper à l'arbre, ce qu'ils adorait bien évidement, même que puce lui il se plaisait à rester accrocher à l'épaisse écorce du chêne, comme ça.. à plusieurs mètres du sol, pendant un bon moment !
Ce qui était sympa avec cet enclos c'est que gd-père l'avait construit autour d'un gros chêne comme ça les chats pouvaient se faire les griffes et se défouler à volonté sur les épaisse racines ainsi que sur le tronc.

Par la suite gd-père eu l'ingénieuse idée de construire une extension à l'enclos, excactement pareil que le tube grillagé qu'empreintent les fauves entrants dans l'arenne !
À ceci près que là la porte du tunnel qui menait de la cuisine à l'enclos restait ouverte.
Les chats ont très vite pigé le truc et dès lors gd-mère les savait heureux, libre mais à portée d'yeux.
Car toute sa vie ma gd-mère m. à su laisser leur liberté à nos mais les bêtes et jamais elle n'a retenue un chat contre sa volonté ou l'a empêcher de sortir.
Tu vois me disait-elle, l'animal sent si tu lui est hostile à son approche, à son flair, et ceci non pas graçe à une faculté extra-sensible qu'aurait le chat, quoi que ce soit effectivement le cas mais d'une façon générale.
Donc elle m'a donné le ton avec les bêtes, au contact, à leurs soins, à leurs observations surtout, car on apprend énormément en regardant !

L'été il y a toute sorte de petites bestioles volantes et les impudents insectes qui s'aventuraient dans l'enceinte des chats étaient à coup sûr immédiatement repérés..


Voilà les années Puce se terminent pour ce texte mais restent gravées dans mes souvenirs.
Puce a vécu une belle vie et il à atteind l'âge honorable de 15 ans, sans connaître un seul ennui de santé !
La fin de sa vie s'est passée sans douleur et lorsque cela se passe ainsi, pour nous humains ou pour les animaux c'est déjà le 99,99999999% du chemin de fait, ne reste plus qu'a expirer son dernier souffle.. le moment venu.

Et de ne pas connaître d'handicaps ni de souffrances physiques (accidents, pathologies), tout au long de sa vie.., oui ça existe, de mener une existence saine, et que demander de mieux, c'est le plus beau de tous les cadeaux pour tout être humain.
Si on ajoute à cela une pointe d'amour et un soupçon de liberté, ça fait un bô trio !
 
Les chats et leurs histoires étonnantes...
 
Des histoires "extraordinaires" sur les chats, oui il y en a !
Telle cette dernière aventure qui est arrivé à "Caline" une chatte persanne (fr) qui à quitté un jour (pour une raison x,y,z) son foyer et qui à vécu 13 années ailleurs.
Puis, un jour, un appel télphonique au premier compagnon humain de la chatte retenti !
C'est une dame qui s'occupe d'une association en faveur des chats qui se situe à 1'000 km du lieu d'ou la chatte est partie, 13 ans auparavant.
Et donc cette chatte est retoruvée et ramenée à sa maison d'origine.
 
Plus étonnant encore, ce sont ces chats qui parcours des dizaines et des centaines de km pour, un jour, se retrouver à leur point de départ, leur maison d'avant et tout étonné sont les humains que de constater le fait > comment l'animal a t-il résussi à sôrienter vers une une direction précise ?
Qu'est ce qui à poussé, motivé aidé le chat à revenir, des mois ou des années après, au foyer ?

Encore une dernière brève sur les chats et leurs sens extra-ô ; dans un hospice pour personnes agées en fin de vie, il y a avait parmis les humains agés, un chat qui habitait là et ce chat avait la propention, vraissemblblement à se trouver très proche d'un des locataires, lorsque celui-ci vivait (sans le savoir) ses derniers instant de vie !?
 
__________________________________________________________

=>  Pour voir le chat en image (un article de ce blog)  >>> clic ici
 
Fin....   (bientôt à venir, la suite >>> les années chats 80-90)
 
© j.l. 2007
 
  
  
   undefined   
 Le-chat-2.jpg
  
 
 
le-chat-ki-rigole-YO.JPG  

  

commentaires

Boobalechat 17/08/2008 15:52

J'ai beaucoup aimé cettte page sur les chats et notament ton vecu raconté avec les chats.....
Ah j'allais oublier:felicitations pour ton blog,autant pour le design que pour le contenu:tout le monde y trouve son bonheur

Bonne continuation :0071:

cominotto 21/07/2008 20:12

bonsoir merci de rendre actif notre blog

cest vrai ,que nous pourrions philospher longtemps sur le dopage.mais j'apprécie ce sport, je ne me voile pas la face. mais pourquoi toujours ciblerle vélo. je suis outrée de voir le coût d 'un transfer pour un joueur de foot ,pourtant je regarde tous les sports, Vous êtes vous intelligent et ne vous détournez pas apparement du cyclisme mais combien de gens nous regardent comme des bêtes fauves, nous payons chers pour des athlétes qui trichent dans le cyclime comme dans tout autre sport.....

Pour les chats , les chats m'ont choisi mais je les aime trop et là aussi je pourrais vous en conter pendant des heures sur leur intelligence et leur façon de nous avertir sur des dangers.
bien sportivement

marcinkowski marcel 15/10/2007 13:36

amateur de brocantes John figures toi que je m'en serai douté ,demain je pars a la cueillette des champignons , je penserai a toi Marcel

Blog Alliance Evolutis 3.0 >>> Contact

  • : Alliance Evolutis 3.0
  • Alliance Evolutis 3.0
  • : Espace virtuel free by expression all about world infos - no tabou - no limit of explorations
  • Contact

Blog Alliance Evolutis 3.0 >>> Auteur Du Blog

  • ibios
  • ibios : auteur de ce blog à 100%
  • ibios : auteur de ce blog à 100%

ZIC & RADIO

  

   

   

  R A D I O S

  Radio musicMe
  > 
Radio (info) R.com
  Radio Zap.ch
  >  Radio.fr (zap.radios)
  >
  Radio zap.jazz
  >  Radio world (Tun3r)

Rechercher (Sur Ce Blog)

WEB UTIL's

Zap-Utils.png        

FLASH EARTH + G-MAP'S  + G-SKY

            

>  WEB-TV SCIENCES & DOCU

  

>  INFLUENCEURS.NET

                    

>  MAJAMBA.ME

            

>  PALETTE DES COULEURS

               

>  CORRECTEUR OTHOGRAPHIQUE

            

>  LE JOURNAL DU BLOG

                  

>  PROXY WORLD LIST

            

>  INFO SANTÉ & ALIMENTS

                   

>  NOTRE PLANETE INFO

                

>  PLANETE ATTITUDE

                 

>  ENCYCLOPEDIE DES ALIMENTS

            

>  MOZILLA "FIREFOX & Cie"

             

PAINT.NET  /  SÉCU & PC INFO+

          

>  Y-MAGINERE NEW WEBZINE

                            

>  ACCÈS INTERNET (INFO+)

                  

>  BIT & BYTE ?

            

>  LE POIDS D'UNE PAGE INTERNET ?

               

>  DROIT & PROTECTION DONNEES

 

BLOG H2oo > INFO+

Walker of life

     

 

 

     

h2ooLE BLOG H2oo
  
Titre du blog
Alliance Evolutis 3.0
Url du blog
h2oo.over-blog.org
        


Exotic life - Free expressifs - Nature - Cheval - Chat - Ecologia - Sciences - Photo - Art - Océan - Dessin's & Art - Psy - Philo - Voyage - Astro - Ciné  - Zic - Lien - Zap - Découvertes...
 


- Espace libre : no tabou & no pub
- L'esprit du blog : coloré & hétéroclite
- Les Articles : infos, repérages & explorations
- Les Extra : découvertes, bonus, gadgets

                

BLOG H2oo : VISUEL > PAGES AFFICHÉES
 
-   pour diminuer ou agrandir la taille de la page affichée à l'écran ; touches clavier
    =>  ctrl + molette    
ou     ctrl & shift & +
 
-   Blog optimisé pour écran 16/9" 
FF

 

BLOG H2oo : 3 PAGES BONUS +
 
Accès interface codée : ?
Album images perso "colors & face"
Liste des raccourcis : clavier pc

 


WHAT NEW'S
I N F O   B L O G   H2oo

                                  
   > > > > > > > > >     2017
   
Barre-cligno-bit-s.gif

 

Ecrire-un-comm.pngMain-D-jpg

Photos Box Of Jml

METEO WORLD

 

INFO METEO
                 
W-C  M-L W-C M-M ECLAIRS
CH & L+L METEO 1
METEO 2
METEO ici METEO D PHENOM
   

BOX À LIENS